Bien choisir son synthétiseur

Pour pouvoir s’exercer au piano dans d’excellentes conditions, il est essentiel d’être bien équipé, c’est-à-dire d’avoir le bon matériel. Mais ce qui pose problème est que, les synthétiseurs tout comme les pianos numériques sont en masse sur le marché. Difficile alors de trouver le synthétiseur idéal qui remplit tous les critères demandés.

Pour vous permettre de faire le bon choix, nous avons pris le soin de comparer pour vous quelques modèles de ces accessoires tout en vous révélant au passage quelques informations sur un outil phare, le synthétiseur.

Top 3 des meilleurs synthétiseurs du marché

Image Critères positifs du logiciel Akai MPK Mini MK2 Présenter le synthétiseur Korg Minilogue Notre opinion sur le synthé microkorg
Nombre de touches 25 37 37
Touches sensibles à la vélocité
Poids 748 g 2,8 kg 2,2 kg
Note
Avis Facile à transporter et intuitif, ce synthétiseur est très complet malgré son petit prix. Un synthétiseur analogique 4 voix aux performances exceptionnelles et au rapport qualité/prix excellent! Ce synthétiseur numérique séduira autant les amateurs que les professionnels par ses qualités techniques et sa richesse sonore.
Prix
€€
€€€

Synthétiseur Akai

Critères positifs du logiciel Akai MPK Mini MK2 Le premier sur notre liste est le synthétiseur Akai professionnel MPK Mini MK2.
Il a des fonctions qui vous permettent de laisser libre cours à votre créativité en studio ou sur scène. Il s’agit par exemple de ses 8 pads MPC, de son Arpégiateur, de ses 25 mini-touches sensibles à la vélocité etc. Son nombre impressionnant de commandes en fait un accessoire qui satisfera aussi bien les débutants que les passionnés avertis.

Sa fonction ‘’thumbstick’’, qui est une sorte de joystick vous donne la possibilité de contrôler à la fois le pitch et la modulation. Et le modèle est livré avec des logiciels comme Sonivox Wobble 2.0 et Hybrid.

Nous l’avons testé pour vous !

Acheter au meilleur prix

Synthétiseur Korg Minilogue

Présenter le synthétiseur Korg MiniloguePolyphonie 4 voix, 100 presets et 100 sons utilisateur ; voila ce que propose le synthétiseur Korg Minilogue. Avec ses 37 touches sensibles à la vélocité et le fait qu’il soit entièrement programmable c’est un produit très complet : Audio Sync, Studio/Live et connexion avec SQ1, Volca, Electribe, et autres…

Nous l’avons testé pour vous !

Acheter au meilleur prix

Synthétiseur MicroKORG

Notre opinion sur le synthé microkorg

Le synthétiseur MicroKORG est lui aussi un appareil très complet : 4 voix, 2 oscillateurs, noise generator, vocoder 8 bandes et de nombreux effets: Modulation (3 types), Delay (3 types), EQ, Arpégiateur (6 types).

Petit plus de ce produit: il peut marcher avec des piles. Vous pourrez ainsi le transporter et l’utiliser n’importe où !

Nous l’avons testé pour vous !

Acheter au meilleur prix

Qu’est-ce-qu’un synthétiseur ?

Le synthétiseur peut se définir comme un instrument de musique électronique qui a la capacité de créer et de moduler les sons forme de signal électrique.

Il fait partie des instruments de musique sortis récemment. Les premiers modèles ont fait leur apparition dans le courant des années 1980. Depuis lors, il est devenu un article incontournable pour tout musicien et compositeur.

Cet accessoire est doté de plusieurs sonorités qui varient selon la fonction de synthèse utilisée. Il peut s’agir des échantillons, d’une table d’ondes ou encore d’une modulation de fréquence.

Choisir le meilleur des synthétiseurs

On enregistre deux grands types de synthétiseur :

Le synthétiseur analogique

Élaboré pour la musique électro, il débarque sur le marché dans les années 1980. Pour fonctionner, ce synthétiseur s’appuie sur des composants électriques analogiques à savoir :

  • Des oscillateurs ; ils créent des sons de base avec un timbre qui dépend de la forme de l’onde
  • Des enveloppes ayant pour rôle de gérer la puissance de l’oscillateur dans le temps
  • Un signal électrique
  • Des filtres VCF (Voltage Control Filer) qui modifient le timbre du signal
  • Des contrôleurs (LFO –Low Frequency Oscillator) ; ils permettent d’amplifier le signal.

Le synthétiseur électronique

Il peut donner lieu à une multitude de sons. Certains d’entre eux sont assez proches du son original de n’importe quel instrument.

Il est bon de souligner qu’à la fin des années 1980, ces synthétiseurs électroniques ont employé pour la première fois la synthèse FM, qui se base sur la modulation des fréquences. Cela leur a permis entre autres d’étendre leurs nombreux paramètres de réglage pour une meilleure qualité du son.

En plus de la musique électro, le synthétiseur peut aussi s’ancrer dans d’autres styles musicaux tels que le rock, le jazz.

Quelle différence entre pianos numériques et synthétiseurs ?

Peu de personnes savent vraiment faire la distinction entre synthétiseur et piano numérique. Pourtant ces deux instruments, malgré quelques nuances, ne sont pas pareils. Nous avons donc pensé qu’il serait très judicieux de vous donner quelques indications pour les distinguer l’un de l’autre.

La première différence se situe au niveau des sons. Les synthétiseurs comportent en général plus de sons que le piano. Si l’on veut pratiquer du piano, on doit se tourner vers un piano acoustique ou numérique. En revanche, si vous voulez passer d’un son de piano à diverses sonorités électroniques (saxophone, cuivre, violon, etc.), un synthé est la solution la mieux adaptée.

Aussi, avec un piano numérique, vous pouvez seulement composer ou jouer des mélodies alors qu’avec un synthé, vous avez plus d’options. Vous pouvez par exemple changer le timbre, ajouter des effets et des filtres, amplifier le son, etc.

Différences entre pianos numériques et synthétiseurs

On peut également voir une autre différence au niveau du toucher. Celui des pianos numériques est dynamique et pondéré tandis le synthétiseur se montre plus exigeant à ce niveau. Et si la sonorité du piano électronique est très proche de l’acoustique, le synthé, lui, présente une large palette de sons.

Du côté des prix, on remarque aussi une différence car les synthétiseurs s’adaptent à un budget modeste. Par contre, l’investissement des pianos numériques est plus élevé.

Mais de plus en plus de modèles avec un très bon rapport qualité-prix sont mis sur le marché. Ce qui résout ce problème en quelque sorts.

Bien choisir son synthétiseur

Pour quelqu’un qui ne s’y connait pas réellement, opter pour le modèle qui convienne tout à fait à son projet de musique risquerait de ne pas être une tâche facile. D’autant plus que les caractéristiques techniques ont leur importance. Voici donc les critères sur lesquels se pencher quand on veut s’offrir un synthétiseur de qualité.

La fonction MIDI pour l’informatisation des sons

Cette fonction est un système qui a pour mission de transférer des données entre l’ordinateur et l’instrument de musique électronique. La plupart du temps, les synthétiseurs sont équipés de 3 bornes MIDI : IN-OUT-THRU, localisés à l’arrière de l’appareil.
Si vous souhaitez un synthétiseur qui vous permettra de composer ou de créer des sons électroniques, ce mode est indispensable.

La polytimbralité de l’instrument

Les synthétiseurs polytimbrals sont ceux qui vous donnent accès à de multiples orchestrations.

La polytimbralité est une fonction qui vous aide à concevoir les créations au travers d’un séquenceur.

On l’utilise pour partager la polyphonie entre les diverses pistes si le synthétiseur ne s’en charge automatiquement. Elle entre également en jeu quand il est question d’obtenir des sons en plusieurs couches superposées.

Les moyens de sauvegarde pour l’enregistrement de votre musique

Ce critère est très important si on tient à garder ses créations. Cette sauvegarde peut s’effectuer en interne tout comme en externe.

  • En interne, les modifications faites sont enregistrées dans la mémoire RAM, incluse à votre synthétiseur.
  • En externe, la sauvegarde se fait depuis le port d’enregistrement. Les modifications que vous avez accomplies peuvent être conservées ou archivées dans un support externe comme un RAM, une disquette. Cette sauvegarde externe peut également se réaliser à partir d’un ordinateur comprenant un logiciel ou un séquenceur externe.

porter son choix sur un modèle de synthétiseur

La polyphonie, pour l’exploration de tous les sons

Un synthétiseur peut être pourvu de 32 à 128 notes de polyphones. Autrement dit, vous pourrez jouer 32 ou 64 notes ensemble. Néanmoins, précisons que sur un synthétiseur, les notes fonctionnent de cette manière :

  • Si vous vous servez de la pédale Sustain, les notes s’additionnent les unes aux autres.
  • Si vous utilisez votre synthétiseur pour produire une orchestration, la polyphonie s’affaiblit. Et si c’est avec des layer ou des effets de son, la polyphonie peut se subdiviser en 2 ou 4.

Les modèles les plus conseillés, sont ceux avec au minimum 32 notes polyphoniques.

Le clavier, sensible au toucher

Pour le clavier, songez à un clavier sensible qui n’est pas trop dur à pianoter. L’idéal serait un clavier de 60 touches normalement, soit 5 octaves.